Accueil » Exercices musculation » Exercices mollets » Gagnez de l’épaisseur aux mollets avec la presse à mollets
mollets musculation

Gagnez de l’épaisseur aux mollets avec la presse à mollets

S’il y a bien des muscles difficiles à faire gonfler, ce sont bien les mollets ! Certains d’entre vous ont peut-être de gros mollets naturellement mais, pour une bonne partie des pratiquants, ce n’est pas le cas. Il faut donc leur réserver un traitement spécial avec des exercices spécifiques. La presse pour les mollets est l’un de ces mouvements. Elle fait travailler en isolation et permet de solliciter un muscle du mollet en particulier : le soléaire. Allié à un exercice debout, elle devrait vous donner de bons résultats !

Pourquoi faire de la presse à mollets assis ?

Le principal atout de cet exercice est d’isoler le soléaire en limitant l’intervention des muscles jumeaux du mollet. C’est le seul mouvement qui permette de le faire car il est exécuté assis. Or, lorsque les jambes sont pliées, les jumeaux sont raccourcis et ne peuvent plus intervenir avec autant d’intensité. La presse à mollets est donc idéale pour terminer une séance pour les mollets. Vous pouvez commencer par les exercices debout puis finir vos mollets dans la position assise.

De plus, comme elle est pratiqué assis, elle ne demande pas un énorme effort cardio-respiratoire. Cela permet de l’effectuer en séries longues, ce qui est exactement le format de travail recherché. En effet, vos mollets sont des muscles très endurants, qui sont constamment sollicités et qui sont constitués de fibres à contraction lente. Il faut les solliciter sur de nombreuses répétitions pour espérer obtenir un résultat.

Muscles travaillés à la presse à mollet

Cet exercice est surtout conçu pour solliciter les muscles soléaires des mollets. Mais, il sollicite également le péronier latéral et, plus secondairement, les jumeaux. Ces derniers ne peuvent pas travailler à pleine puissance pendant le mouvement. C’est donc un exercice d’isolation du mollet qui stimule tous les muscles de cette partie de l’anatomie mais en s’attardant beaucoup plus lourdement sur les soléaires au détriment des jumeaux.

Exécution de l’exercice

Le mouvement est très facile à effectuer. Il vous suffit de vous installer sur le tabouret et de glisser vos jambes sous la presse préalablement chargée. Généralement, un levier vous permet d’y parvenir en relevant la presse. L’avant de vos pieds doit venir se poser sur la cale, de façon à ce que vos talons soient dans le vide. La charge va s’exercer sur le bas de vos jambes, au-dessus du genou.

560-mollets-assis

Une fois en place, descendez doucement la charge, vos talons doivent passer sous le niveau de la cale, puis remontez en contractant les mollets. En position haute, vos mollets doivent être contractés au maximum, vos talons sont relevés comme si vous vouliez vous mettre sur la pointe des pieds.

Variantes

Il n’existe pas beaucoup de variantes pour cet exercice. Néanmoins, si vous n’avez pas de presse à mollets sous la main, vous pouvez le pratiquer avec une barre sur les cuisses. Dans ce cas, vous devez vous asseoir sur un banc et placer vos pieds sur une cale. Protégez vos cuisses avec une serviette et placez la barre dessus. Ne la posez pas sur les genoux mais un peu plus haut.
Il est également possible de faire l’exercice avec une barre guidée.

Enfin, vous pouvez modifier l’écartement et la position de vos pieds pour solliciter plus efficacement un côté ou l’autre de vos mollets. En plaçant vos pointes de pieds en direction de l’extérieur, c’est la partie interne de vos mollets qui va travailler le plus. Inversement, si vos pieds sont pointés vers l’intérieur, c’est la partie externe de vos muscles qui sera le plus sollicité.
De même, plus vos pieds seront écartés, plus vous accentuerez le travail sur l’intérieur des mollets. Si vous les rapprochez, c’est l’extérieur des mollets qui reprendra la charge.

Avis sur la pratique des mollets assis

La pratique de cet exercice est vraiment simple. N’importe qui peut s’y atteler, même si vous êtes totalement débutant. Il faut juste que le mouvement soit contrôlé et que le mollet soit bien contracté.
De plus, il n’y a quasiment aucun danger à l’effectuer tant que vous ne placez pas la charge directement sur vos genoux. Même une personne ayant des problèmes de dos peut, par exemple, le pratiquer puisque aucun poids ne s’exerce au niveau de la colonne vertébrale.
Une condition toutefois, pensez à bien étirer vos mollets et vos chevilles régulièrement. Des mollets musclés ont tendance à se raccourcir et cela peut entraîner des crampes mais aussi des problèmes de posture plus graves.

Comme la presse à mollets assis est un exercice d’isolation qui axe surtout le travail sur les soléaires, il ne suffit pas à une sollicitation efficace des mollets. Avant de vous asseoir sur votre tabouret, il faudra donc déjà passer par un exercice debout. La presse à mollets viendra se placer ensuite pour terminer le travail.
Exercez-vous en séries longues de 20 à 30 répétitions. C’est la seule méthode efficace pour gagner de la masse au niveau des mollets.

A voir aussi

Développez une taille musclée avec les flexions latérales

Si vous recherchez un physique affûté, il est probable que vous vous penchiez sur ce …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *