Accueil » Conseils musculation » La méthode Lafay, ça marche ?
crossfit

La méthode Lafay, ça marche ?

Salut à tous ! Aujourd’hui, j’ai choisi d’aborder un sujet qui a créé des remous dans le monde de la musculation par le passé. Il s’agit de la méthode Lafay. Cette méthode tient son nom de son auteur, Olivier Lafay. Et elle a cela de particulier qu’elle ne demande (presque) aucun matériel de musculation. C’est ce qu’on appelle une méthode au poids de corps.

C’est d’ailleurs ce qu’une bonne partie de ses détracteurs lui reproche. Si vous parcourez les forums de musculation, vous le verrez : certains encensent la méthode, d’autres la rejettent complètement. Quelques années en arrière, on a même pu assister à une véritable déferlante de haine à son égard. Qu’on l’aime ou qu’on ne l’aime pas, il faut reconnaître que cette méthode déchaîne les passions.

Au milieu de tout cela, vous vous demandez sans doute comment savoir qui a raison ? Je vais tenter de vous éclairer un peu.

La structure de la méthode Lafay

Tout d’abord, il me semble essentiel de décrire la méthode de façon assez précise pour que vous puissiez vous faire une idée de comment elle fonctionne. C’est assez simple finalement. Le livre de base est conçu en plusieurs parties. La première vous parle de la philosophie de la méthode, la façon dont elle a été pensée et vous explique les différents concepts que vous devez connaître avant d’entamer l’entraînement proprement dit. Vous les connaissez peut-être, mais les termes « amplitude de mouvement » ou « rythme d’exécution » sont des termes qui peuvent être flous pour les débutants en musculation. Le concept de l’alimentation est également abordé car, sans cela, il est impossible de progresser correctement.

Une fois que tout est clair, la deuxième partie du livre vous fait entrer dans le chapitre qui fait moins rire : l’entraînement. Accrochez-vous car, le moins que l’on puisse dire, c’est que ça ne va pas être de la tarte. Si vous êtes débutant en musculation, prenez votre courage à deux mains. Si vous êtes un confirmé, amateur de fonte, vous allez peut-être avoir une surprise. La méthode Lafay vous propose tout d’abord un petit test. Pas de discrimination, cette étape sert simplement à déterminer votre niveau. Si vous n’êtes pas assez fort pour effectuer un certain nombre de répétitions, les exercices proposés, vous commencerez par une sorte de programme de « remise en forme », à savoir une série d’exercices dont vous devrez effectuer le maximum de répétitions. De quoi mettre votre corps à dur épreuve et lui forger une résistance pour la suite.

Ensuite, ou pour les confirmés, la méthode vous entraîne dans une succession de niveaux. C’est assez ludique puisque chaque fois que vous atteignez les objectifs du niveau, vous pouvez passer au suivant. Chaque niveau comporte son lot d’exercices au poids de corps et permet de travailler l’ensemble des muscles sur une seule séance. Dans le milieu de la musculation, on appelle cela du « full body » en opposition aux entraînements en « split » dans lesquels le pratiquant travaille chaque groupe musculaire 1 ou 2 fois par semaine, sur des séances spécifiques.

Le concept de la méthode Lafay c’est de varier la vitesse d’exécution des exercices, mais aussi leur amplitude et de changer de variante, tout cela pour apporter une difficulté supplémentaire et choquer les muscles différemment. Imaginez, par exemple, que vous exécutiez des pompes normales, en amplitude réduite et à un rythme rapide. Plutôt facile n’est-ce pas ? Maintenant, posez vos pieds plus haut, sur une table par exemple, alors que vos mains restent au sol. Puis exécutez le même exercice lentement et à pleine amplitude. C’est déjà plus difficile n’est-ce-pas ? Vous avez alors compris comment la méthode Lafay permet d’augmenter la difficulté des exercices.

Est-ce que la méthode Lafay fonctionne ?

Les mauvaises langues vous répondront : Non ! Mais ceux qui l’ont essayé sérieusement vous répondront un grand « Oui ! ». Car la méthode Lafay, ce n’est pas que du vent, c’est une façon de s’entraîner qui est réfléchie et qui n’est pas de tout repos. Si vous êtes sceptique, essayez-la sur un niveau. Au début, vous vous direz peut-être que c’est trop facile et qu’on ne peut pas progresser. Mais attendez quelques jours. Car à chaque séance où vous atteignez le nombre de répétitions fixé pour un exercice, vous devez ajouter une répétition à la séance suivant. Et si vous montez assez haut dans ce nombre de répétitions, vous pouvez alors choisir une variante plus difficile.

En bref, au bout de quelques séances, la difficulté va radicalement augmenter ! Ajoutez à cela qu’entre chaque série, vous n’avez le droit qu’à 25 secondes de repos, et vous obtenez des séances vraiment intenses. De plus, l’avantage de cette méthode, c’est que vous ne travaillez pas que la musculature, vous gagnez également du souffle et, si vous suivez les conseils du livre, vous gagnerez en souplesse. En bref, le corps est pris dans sa totalité afin de vous développer comme un athlète complet. Vous évitez ainsi de finir tout raide et essoufflé au moindre mouvement, ce qui a le don d’attirer les moqueries de l’entourage.

Pourquoi est-elle autant critiquée ?

Peut-être par jalousie ou par ignorance. D’une part, il semble que certains se soient déchaînés sur cette méthode parce qu’elle leur faisait de l’ombre. Une histoire de business si on peut dire. D’autre part, alors qu’un certain nombre de pratiquants de musculation classique se montrent curieux, d’autres se montrent sceptiques, voire carrément moqueurs. Selon eux, pour se muscler, il faut obligatoirement soulever de la fonte car ce serait le seul moyen de pouvoir progresser sans limite en rajoutant régulièrement du poids sur la barre. Ce qu’ils oublient, sans doute, c’est qu’un exercice au poids de corps peut lui aussi avoir une difficulté accrue en modifiant sa vitesse ou en changeant de variante. De plus, plus le pratiquant gagne en poids, plus les exercices sont difficiles. Il est également possible de rajouter des exercices pour travailler différemment, ce que la méthode Lafay applique à travers les niveaux. Bref, ce type de critique n’est pas vraiment valable.

Aujourd’hui, il semble tout de même difficile de crier à l’arnaque. Le web est rempli de témoignages positifs et de photos avant-après qui démontrent l’efficacité de la méthode. Et ce ne sont pas des trucages, il suffit de faire le tour des forums pour comprendre que ce sont de vraies personnes qui témoignent. Bien sûr, vous avez le droit de ne pas aimer ce type d’entraînement ou préférer l’ambiance de la salle, mais il n’est plus vraiment possible d’en nier l’efficacité.

A voir aussi

Pourquoi faire du stretching ?

Salut à tous et à toutes ! Aujourd’hui, je m’attaque à une activité délaissée par …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *