Accueil » Suppléments » Tout sur les Acides Aminés !

Tout sur les Acides Aminés !

intro-boosters-no

Les Acides aminés sont les briques fondamentales du vivant, ce sont ces éléments qui composent les protéines. En effet, un acide aminé est un petit élément qui, en se liant à d’autres acides aminés, finissent par former des molécules plus grosses que l’on nomme protéines. Ces molécules constituent les cellules des organismes vivants. Par extension, on sait que les acides aminés servent à produire les protéines qui vont construire les muscles. Or comme un entraînement sportif tend à détruire les fibres musculaires, il est important de fournir à l’organisme suffisamment d’acides aminés pour les reconstruire voir pour en construire de nouvelles, ce que l’on appelle la surcompensation. C’est le phénomène qui permet de devenir plus fort, plus endurant et plus musclé.

L’apport en acides aminés se fait généralement par les protéines contenues dans l’alimentation quotidienne bien qu’il soit possible de compléter cet apport par l’utilisation de compléments tels que la whey, la caséine ou la poudre d’œufs.

Mais en plus de cette approche fondamentale que tout pratiquant se devrait de connaître, il est également possible d’utiliser les acides aminés de façon individuelle. En effet, les acides aminés protéiques, qui sont au nombre de vingt-deux, ne possèdent pas tous les mêmes capacités.

Les différents acides aminés protéiques

On peut distinguer les acides aminés en plusieurs catégories :

Les acides aminés essentiels

Ce sont les acides aminés qui ne peuvent être fabriqués par l’organisme et qu’il est vital de se procurer via l’alimentation.

– Histidine
– Isoleucine
– Leucine
– Lysine
– Méthionine
– Phénylalanine
– Thréonine
– Tryptophane
– Valine

Les acides aminés semi-essentiels

Ce sont les acides aminés qui, selon certaines conditions, doivent être apportés par l’alimentation à défaut d’être synthétisés par l’organisme à partir des autres acides aminés.

– Arginine
– Cystéine
– Tyrosine

Les acides aminés non essentiels

Ce sont les acides aminés que l’organisme peut fabriquer de lui même en assemblant d’autres acides aminés.

– Alanine
– Asparagine
– Acide aspartique
– Acide glutamique
– Glutamine
– Glycine
– Proline
– Ornithine
– Sérine
– Taurine

Les acides aminés individuels utiles

Pris individuellement certains acides aminés peuvent avoir des effets intéressants pour le pratiquant.

BCAA

Ce sont trois acides aminés : la leucine, la valine et l’isoleucine. On les retrouve ensemble sous le nom de BCAA. La leucine en est l’élément principal, soutenu par l’apport des deux autres. On utilise les BCAA pour leurs effets positifs sur l’anabolisme, la synthèse protéique et leur capacité à fournir de l’énergie aux muscles.

L Lysine

C’est un acide aminé que l’on retrouve concentré dans les muscles. Il possède diverses fonctions dans l’organisme dont un rôle dans la croissance osseuse, la fabrication d’anticorps et de collagène ainsi que dans le métabolisme glucidique. Dans un cadre sportif, cet acide aminé pourrait aider à maintenir les niveaux d’azote et améliorer l’absorption du calcium.

DL Phénylalanine

Cet acide aminé, peut être utilisé par l’organisme pour fabriquer des neurotransmetteurs. Il contribue donc à l’équilibre chimique dans le cerveau et peut avoir des effets stimulants et antidépresseurs, mais aussi agir sur les fonctions de mémorisation, le système nerveux et la perception de la douleur.

Tryptophane

Le Tryptophane est un précurseur de la sérotonine, hormone connue pour son rôle de régulateur cérébral dont les effets s’étendent à l’humeur et au sommeil. Le Tryptophane peut être utilisé pour agir sur certaines formes de dépression, sur les difficultés d’endormissement et sur les migraines.

Arginine

L’arginine possède une action sur la division cellulaire et le maintien du système immunitaire. C’est aussi un acide aminé qui a un rôle dans la guérison des blessures et le traitement de l’ammoniaque dans l’organisme. Il entre aussi en compte dans la production de certaines hormones. L’organisme utilise également l’arginine pour fabriquer de la créatine et de l’oxyde nitrique (NO) qui a un effet sur la dilatation des vaisseaux, son action sur les performances sportives reste néanmoins controversée.

560-arginine

L-tyrosine

C’est un acide aminé qui est nécessaire dans l’organisme pour la production de certaines hormones et qui sert aussi de précurseur à plusieurs neurotransmetteurs : adrénaline, dopamine et noradrénaline. Il pourrait donc être utilisé comme complément stimulant et antistress de façon à augmenter les performances.

Acide aspartique

L’acide aspartique a été présenté comme un acide aminé capable d’augmenter la production de testostérone et donc la masse musculaire. Or d’après des études récentes, cet acide aminé n’a que des effets faibles et sans grands intérêts sur des personnes ayant un taux de testostérone normal.

Glutamine

C’est l’acide aminé le plus présent dans le sang et il est également présent en quantité importante dans les muscles. Le taux de glutamine libre dans les muscles est directement lié à la capacité de synthèse des protéines et à la force de l’anabolisme. La Glutamine pourrait aider à maintenir le système immunitaire après l’effort. Par contre, il est difficile d’augmenter le taux de glutamine musculaire et les effets sur la performance ne sont pas probants.

Glycine

Elle est une source d’azote pour l’organisme et agit également comme neurotransmetteur inhibiteur. C’est aussi un précurceur de la créatine. On lui prête des propriétés anticatabolisantes et elle interviendrait dans la glycogènèse. Elle serait aussi à l’origine d’une libération supérieure d’hormones de croissance. Cet acide aminé pourrait donc être intéressant pour les sportifs et certains l’utilisent avant l’entrainement pour profiter d’un effet sur la congestion.

Ornithine

Cet acide aminé favorise l’élimination de l’ammoniaque et permet de stimuler la production de certaines hormones dont l’hormone de croissance. Elle pourrait également favoriser un meilleur sommeil et avoir des effets anaboliques. C’est donc un élément qui pourrait avoir un interêt dans la pratique sportive même s’il reste difficile d’en établir la véritable efficacité.

Taurine

Cet acide aminé peut être fabriqué par l’organisme à partir de cystéine, un autre acide aminé. La Taurine intervient en tant que neurotransmetteur et régule l’activité électrique du cœur et des muscles. Elle peut être utile comme décontractant, notamment le soir avant le coucher.

560-fille-bois

L-Citrulline

C’est un acide-aminé non-protéique qui entre en compte dans la production d’arginine par l’organisme. Il serait plus à même d’augmenter les taux d’arginine de l’organisme qu’une prise directe d’arginine. Pourtant, ses effets sont tout aussi controversés que ceux de l’arginine.

Carnosine

L’une des propriété de la carnosine est d’enrayer les effets de l’acide lactique cette substance qui est produite lors d’un effort et qui est liée à une baisse de performance. L’utilisation de carnosine pourrait donc avoir un intérêt dans l’augmentation des performances sur des efforts longs. Il pourrait également avoir des propriétés antioxydantes intéressantes.

A voir aussi

Choisir ses barres de protéines

Les barres protéinées sont des compléments alimentaires très vendus et donc très consommés par les …